Eux sur la photo

Eux sur la photo

Combien d’entre nous n’ont pas gouté à ce petit bonheur de replonger ses mains dans les boites à photo ou dans les albums de famille, s’interrogeant avec des « c’est qui lui ? » ou bien «  t’as vu la tête que tu faisais là ?! », ou encore « qu’il était moche l’oncle Robert ! »….

Aujourd’hui vous avez devant vous la photo d’un des participants enfant, vous ne pouvez pas forcément deviner qui il est, alors vous allez vous amuser à réinventer la scène qui a été celle de la prise de vue avec les quelques éléments que vous découvrirez sur cette photo. Soit vous ferez parler l’enfant qu’on a pris en photo, soit le photographe au choix.

Inventez nous les souvenirs liés à cette prise de vue, ce sera amusant de les comparer à ceux de son propriétaire. 

Nous interrogerons ainsi ce que les photos véhiculent, de quoi elles nous parlent, et comment elles participent au maillage de notre histoire.

Ne la montrez pas à votre voisin ou voisine, il pourrait se reconnaître, il faut garder la surprise pour la fin…..

« Eux sur la photo » ou bien « L’odeur de la forêt » d’Hélène Gestern aux Editions Arléa.

————————————————

« Qu’est-ce qu’il veut Tonton? Je comprends rien à ce qu’il me dit… faut sourire ou pas? Chais pas ! 

Je peux gigoter ou faut pas bouger? Moi je bouge pas ! De toute façon je suis saucissonné entre mes deux grandes cousines qui piaillent et ricannent très fort. Elles sont trop contentes de poser sur la photo. Ben, c’est normal en même temps, les filles, elles sont coquettes!

Moi, là, je suis sage et c’est Maman qui va être fière. C’est elle qui répète toujours « je suis tellement fière de toi mon Jeannot quand tu es sage et que tu te tiens bien! » et puis il peut se passer n’importe quoi, je suis heureux ! même si j’ai un peu trop chaud….

C’est moi, la star aujourd’hui, avec mon bel imper de pompier, tout neuf et mon chapeau de pluie. 

Tonton, il dit : « Jeannot, tu as de la classe, mon bonhomme! » 

J’en ai tellement rêvé de cet imper noir que quand Papa et Maman me l’ont offert tout à l’heure pour mes 4 ans, j’ai pas pu résister! Je l’ai mis aussitôt avec le chapeau aussi 

Je me sens fort dedans… Fort comme un pompier de Paris! 

J’aimerais tellement être pompier…! Quand je serai grand, je sauverai des tas de gens, ils pleureront ensuite comme dans les films et ils me serreront dans leurs bras en m’embrassant…

Depuis que j’ai vu ce film avec Papa, du pompier qui monte sur la grande échelle pour sauver des flammes, un bébé en pleurs et sa maman, je m’imagine pareil que lui :

Courageux / Téméraire / Toutes les filles m’aiment 

Bon, n’empêche il tarde à prendre sa photo Tonton, il dit « j’ai pas la bonne lumière » 

« Jean est décidément trop mignon ! Il fixe mon objectif de ses grands yeux noisettes et attentif, il ne bouge pas d’un cil, comme absorbé. Tout juste si il respire…. Alors que Margaux et Camille, elles, un coup elles regardent en l’air, un coup font des grimaces.. compliqué de prendre le trio infernal en photo! D’ailleurs, je dois me concentrer parce que je n’arrive pas à avoir dans le champ de mon objectif les 3 visages, avec la même netteté. Soit j’ai Margaux et Camille et Jeannot passe aux oubliettes, soit j’ai Jeannot et je deviens coupeur des têtes des cousines! Je dois décider de la meilleure photo à prendre…. 

En même temps, ya pas photo le star de la journée c’est jean 

Jean dont on fête les 4 ans, jean qui tient à porter sa panoplie imper et chapeau en Sky noir alors qu’il fait 35 degrés à l’ombre, le pauvre minot, il doit ruisseler comme dans un sauna avec son attirail sur le dos! Ah là, ça y est , je l’ai ma photo, je suis sur qu’elle sera réussie. Le cadrage est parfait!!

Ahhh… il est chou mon neveu, quand je serai père, un jour surement, j’aimerais avoir un fils comme lui…

Ma soeur a raison, il est sucré comme un pot de confiture ce gamin. Juste un truc, j’ai jamais compris pourquoi elle lui fait toujours cette coupe au bol; avec cette frange en escalier??? Elle est pas coiffeuse ma petite soeur !

Texte de Teresa D.