Les coups de coeur du moment

« Les braises » de Sandor Marai : ou l’amitié entre deux hommes passée au crible des années avec une extrême finesse, une grande sensibilité et une écriture subtile. c’est aussi le livre des amitiés perdues et des amours impossibles dans le cadre historique de la monarchie austro-hongroise déclinante. A lire absolument

« le convoi de l’eau »  Akira Yoshimura, auteur japonais du 20ème, nous embarque dans une fable contemporaine, où l’on découvre peu à peu le secret d’un homme que rien ne prédestinait à travailler sur le chantier pharaonique d’un barrage perdu en pleine montagne. Captivant !

« la nature exposée » Quel bonheur de retrouver l’écriture d’Erri de Luca dans ce livre au sujet si original, qui à travers un temps de vie d’un homme contraint de fuir son environnement habituel se retrouve à restaurer une sculpture du Christ en croix. Magnifiques pages sur le travail de l’artisan, sur le questionnement de l’artiste et la place du sacré dans nos vies. A ne rater sous aucun prétexte !

« Loin d’eux » Polyphonie familiale tragique à la suite d’un drame terrible. Chacune des voix creusant son sillon face à l’incompréhension et la béance qu’un tel acte suscite. L’écriture sobre et puissante de Mauvignier nous entraine sans complaisance dans nos dédales les plus intimes. Il faut toujours lire Mauvignier !

« Journal d’un écrivain en pyjama »  Dany Laferrière de l’Académie Française, éditions Livre de Poche : pour tous ceux qui aiment écrire, un peu, beaucoup ou passionnément, ce livre, sous forme de recueils de chroniques, vous enchantera, vous livrant réflexions et permissions autour de l’écriture ; sa lecture est un moment jubilatoire à déguster sans modération !

« L’âge de la lecture » Jean Louis Baudry éditions Haute Enfance : l’auteur nous ramène à nos premiers temps de lecture, ces moments d’abandon où le temps se suspendait mais où le monde s’ouvrait à nous. Un livre tendre, généreux pour tous les amoureux de la lecture.

« En vieillissant les hommes pleurent » Jean Luc Seigle éditions J’ai lu : c’est un livre sur la transmission, la mémoire, et l’enchainement des générations. L’écriture sensible nous livre le portrait d’un homme simple dont on découvre, bouleversés, l’histoire à travers la voix de son fils.

« En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut.  Edtions Finitude.
J’ai tardé à lire ce livre dont on parlait tant ! j’avoue avoir été séduite par ce style si particulier, enjoué et plein d’humour pour traiter d’un sujet qui ne l’est pas du tout. un autre regard sur la folie. La fin par contre m’a laissée un peu perplexe.

« Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil »  Haruki Murakami édition « 10/18 ». On est complètement immergé dans l’univers de Murakami, ses ellipses, ses mystères, et cette si belle Shimamoto-san nous content les ressorts infinis de l’intime. Un grand moment de lecture.